top of page
IMG_20190618_165515 (2)_edited.jpg

Animation

bbsourirestage_edited_edited_edited.jpg
CLOWN CHAMANIQUE : 

Une recherche qui a pris plus de 10 ans. Au début, d'un côté de ma vie il y avait le clown et de l'autre la pratique du monde du "rêve"... Et dans mon cœur il y avait l'évidence de leur fusion. Je pratiquais en "sauvage" avec des camarades "joueurs de l'invisible", ce que j'ai ensuite appelé le "clown chamanique"... Nous faisions "soin" entre nous, les "Maîtresses Fous grands extracteurs devant l'éternel" ! J'apprenais beaucoup de nos explorations et je me sentais poussée à jouer en dehors des sentiers d'initiés...

J'ai pu jouer en rue, sur des scènes dans le cadre de performances... En 2013 ou 14, j'ai créé la B.C.D. (brigade des chamanes démocrates) et diffusé un "grand rituel de purification pour les nuls", souvent pris au 1er degré par certains spectateurs qui voulaient adhérer à la BCD...

Plus souvent taxée de "folle alliée" que de "clowne", je commençais à être sollicitée pour transmettre cet "art"... Mais il me manquait la clé de contact entre ces deux pratiques et que cela soit compréhensible au delà de notre "entre soi".

J'ai cherché, cherché, j'ai pratiqué, pratiqué et j'ai trouvé le pont, le levier qui permettrait que ces 2 pratiques se rejoignent, au point de pouvoir transmettre et partager la joie et le jeu des "Maîtres Folles" en toute clarté.

Cette clé c'était la méthode de Eric Blouet. Cette approche du clown était sur la même onde vibratoire que mon approche du "jeu néo-chamanique".  J'ai participé à l'un de ses stages et j'ai trouvé comme avec les "Maîtres Folles", un "jeu d'incarnation" et non "de situation" comme je le vivais jusqu'ici dans mon expérience du clown. J'y étais "comme à la maison", avec en plus un cadre de jeu organisé et une méthode accessible à tout le monde, permettant de rendre lisible la proposition et l'expression des joueurs et joueuses.

Notre rencontre ayant trouvé un miroir cohérent sur nos approches pédagogiques respectives. Sa méthode pour libérer le "joueur et le créateur" est venue fusionner avec ma méthode pour libérer le "chamane qui ne se prend pas au sérieux"... Nous avons mis en place le premier stage longue durée de "Maîtresses Fous - Maîtres Folles" en 2018. 

BÉRANGÈRE LACAZE
LE MONDE DU RÊVE = CHAMANISME :

Pour le domaine "invisible", j'apprends et je grandis auprès de mes plus grandes maîtresses et maîtres : la montagne des Hautes-Pyrénées, les "Petits Frères" de nos territoires, les ruisseaux, les chênes... Merci mamie :)

J'ai appris, j'apprends et pratique différentes techniques précises, également auprès de différents enseignants humains (tous adogmatiques, certains traditionnels, d'autres néo-chamaniques...). C'est la pratique sans relâche depuis plusieurs années qui a éveillé mon discernement et aiguisé mon regard. Les premiers enseignements ayants commencé auprès de Lamas tibétains, lorsque j'avais 12 ans. C'est un long apprentissage qui évolue au fil du temps linéaire (pratique « familiale » puis « professionnelle » : cérémonies, hutte de sudation, soin individuel et collectif...). Aujourd'hui, j’œuvre essentiellement à l'endroit de la transmission : dissocier "esprit-âme-corps-personnalité" ; se décentrer voir et sentir au delà de penser ; pratiquer l'extraction, le recouvrement d'âme, les actes avec le guide psychopompes (le démembrement, le passage d'âme... etc), explorer le rêve (réparation, divination, catégories... etc), maîtriser l'art du voyage au tambour (découvrir les différents alliés et espaces de la sphère imaginaire (monde du rêve que certain-es appelle "sphère chamanique"...), œuvrer avec les alliés "Maîtresses Fous"...

Les formules de stages « transmission » se sont créées au fil des années à force d'être confrontée (en individuel) à des problématiques récurrentes. Mes nombreux « voyages » dans le cadre de ces accompagnements, ont fait émerger des « protocoles » qui faisaient leurs preuves. C'est ainsi qu'est née "la méthode" que je propose et que sont nés les "transmissions" sur le territoire par exemple, les lignées familiales, les maîtres folles, les genres, les rêves... d'autres thèmes, comme l'âme (que j'ai beaucoup exploré dans le cadre des accompagnements de personnes diagnostiquées « bi-polaires », ou de personnes sortant d’hôpital psy.), la mort, sont issues des formations que j'ai initialement reçues et qui ont données lieu à de nombreuses expériences vécues, brassées, digérées, intégrées, re-vécues... et naturellement ces "matières" ont été réadaptées avec les "Maîtres folles".

J'ai cherché et j'ai trouvé des chemins plus adaptés à notre culture et époque.

​En effet, j'ai dû comprendre que mon "évidence de l'invisible" ne l'était pas pour tout le monde. Voir, j'ai pu mesurer la chance que j'avais eu de grandir auprès d'une « mamie-maître ». Mes premiers enseignements, je les dois à ma grand-mère. Elle a été mon lien au vivant et au grand mystère, celle qui incarnait comment "voir", comment "sentir", comment "entendre", comment choisir la bonne plante pour me soigner.... C'est elle qui m'a appris à rencontrer mes alliés animaux, minéraux et végétaux, à comprendre leurs enseignements. Ma grand mère m'a transmis l'évidence de l'invisible et du monde des esprits du milieu. Fille de Sabina Verdejos, guaranis Kaïowá issue de la tribu Maïpu (Gardiens de la forêt), ce lien et les histoires qui courent avec, me sont racontées depuis mon plus jeune âge. Je porte cette mémoire dans mon sang, dans mes cellules et j'aime partager et participer à ce que les cœurs, les esprits et les corps respirent en conscience, dans le respect de la vie. C'est aussi une manière de faire vivre cette sagesse d'un peuple premier en grande voie de disparition.

C'est à mon tour de partager des pratiques et méthodes simples pour que chacun-e retrouve ses liens, ses reliances, ses alliés, son autonomie, ses pouvoirs personnels, sa liberté de conscience, sa responsabilité dans l'histoire qu'il-elle écrit...

INTERVENTIONS DANS LE DOMAINE "CLOWN" ET "CHAMANIQUE" :

Janvier 2024 : 1er stage de « transmission cadre stage néo-chamanique - accompagnement collectif » pour des personnes pédagogues à l'endroit de la "connaissance de soi" avec une pratique personnelle déjà installée

2018 - 2024 : Création et animation de stages longs  "transmission initiation et approfondissement Maîtres folles" (plusieurs par an)

2017 - 2024 : Co-animation : stages longs "émergence" et "dramaturgie" avec l'association du Non et la fabrique Jaspir auprès d'Eric Blouet (Plusieurs stages par an)

2018 à 2021 : Animatrice et "con-sultante expertise" : sur la formation des managers du sport et sportifs de haut niveau à l'insep (ministère des sports) : "clown, éveil à soi" : transmission du jeu "clown" et de la pratique du "néo-chamanisme". J'ai eu la chance dans ce cadre, de travailler auprès de Eric Julien. (1 stage d'une semaine par an)

2016 - 2024 : Création et animation : stages courts "transmission pratique néo-chamanique"

2014 à 2024 : "Transmission et accompagnement sur 2, 3 jours" en individuel de formateurs, pédagogues et de thérapeutes (psychologues, énergéticiens, praticiens néo-chamanes, hypnothérapeutes, infirmiers, ostéopathes...etc) ; co-animation et animation de stages "chant intuitif" ; accompagnement individuel "expression libre vocale - trouver sa voix - l'improvisation" pour chanteurs et musiciens professionnels - (plusieurs par an)

2011 à 2024 :  Cérémonies, huttes de sudation ; "accompagnements individuels sur 2 jours" tout public (troubles ou maladies physiques, psychologiques et psychiques) (plusieurs par an)

Co-animation et facilitation

cheric_edited.jpg
ERIC BLOUET

Comédien et directeur d’acteur. Je suis comédien depuis 1983. Après une formation de mime, je me familiarise avec l’art du masque, du clown et de l’improvisation. Puis le travail sur le texte et l’interprétation.

En 1989, je découvre le théâtre de rue avec la compagnie Kumulus. Une rencontre avec un autre type de théâtre (théâtre engagé), un autre type d’implication pour le comédien que j'étais, mais également une rencontre avec la création et le travail d’acteur. J'y travaille toujours.

J'ai commencé a enseigner très rapidement, notamment le jeu et le clown à l’école du cirque du Lido, au Centre Nationale des Arts du Cirque, au Samovar entre autre. Une façon de comprendre les différents procédés de jeu, la complexité des niveaux d’implication, les multiples rouages de l’acteur. Cela m’aide a avancer dans ma réflexion de comédien, et dans mon jeu. Autant dire, que mon approche du travail du Clown, est celle d’un acteur.

« Dans cette pratique, j’utilise le théâtre d’incarnation basé sur l’acte et la résonance, la conscience du corps externe et interne, ainsi que la conscience du présent. Le Mental au service du corps.

Je vais vous proposer l’idée de la création et non pas de la représentation…

Je sais très bien que ce chemin a un impact direct sur la personnalité, mais l’objectif premier de cette démarche est ciblé sur l’art du jeu. Je pourrais parler d’éveil personnel, mais tout ceci dans un cadre théâtral…
Je ne suis ni thérapeute ni guide spirituel, je suis juste un artisan comédien.
Seule la contrainte fait naître la liberté. »

IMG_20230725_165214.jpg
CAMILLE VOITELLIER

Genèse

Depuis toujours, la passion du jeu, du jouer à... Les soirées déguisées après l'école, les spectacles de fin d'année, la chorale, les classiques joués avec les cousins l'été, les cours de chant soliste, la troupe amateur à l'adolescence, chanter, chanter, l'option théâtre au lycée... chemin tracé vers la Capitale, la formation à l'école de théâtre Claude Mathieu et me voilà partie dans la vie professionnelle, concrète et construite! Puis je découvre le trapèze, le monde aérien aéré et mon corps en travail, en mouvement, en conscience, en vie...

La marche, la nature, les arbres, deviennent partenaires incontournables à mon chemin...

 

Côté « pro » entre texte, chant, aérien

- Je joue et collabore depuis 2002 avec de nombreuses compagnies et metteurs en scène: A.Eloi, J-D Laval, M.Ballet et J.Bellorini, E.Chatauret, C.Dubois, M.Hufnagel et B.Sebag , la compagnie Pour Ainsi Dire de P.Dorin et S.Fortuny, (Ils se marièrent et eurent beaucoup..., et Abeilles habillez-moi de vous) la Ktha Compagnie (Je suis une personne et Il n’y a plus (de ville)), la Compagnie Lunatic (Qui Pousse), la Compagnie du Sans Souci (Album de Famille, Carnet de notes et Embrasse les tous), la Compagnie Oui Aujourd'hui de Marie Ballet, (Les Ailes du désir), La Compagnie de Louise (Jimmy et ses sœurs), le Théâtre des Turbulences de Stella Serfaty, (L'Epouvantaille) le Théâtre Amer de Mathieu Coblentz (L'espèce humaine ou l'Inimaginable et Fahrenheit)…

-Et poursuis découvertes et formations par de nombreux stages, notamment autour du mouvement (Armelle Devigon, Catherine Dubois, Julyen Hamilton, Claire Astruc), de l'aérien (Zoé Maistre, Chloé Moglia), du clown (Eric Blouet, Cédric Paga, Stéphane Léchit, Alain Bourderon), du théâtre (Guy Freixe, Elsa Granat).

 

Le tournant !... Et les clown-es néo-chamanes dans tout ça ?

En 2013, je découvre et plonge au pays du jeu en liberté auprès d’Eric Blouet, dans l’univers infini du clown,.

Outillée de toutes mes pratiques artistiques et nourrie de mes aventures professionnelles, je crée en 2015 un solo clownesque aérien, "Mon Hobre, rencontre entre une clown et un arbre ».

C'est alors que je commence à être intriguée par le Chamanisme. Aux dires de certains spectateurs de "Mon Hobre", ce spectacle regorge de références et sensations en lien avec le chamanisme… Ah ouais ???! Je décide alors de m’y intéresser plus spécifiquement, et m’initie en 2017 auprès de Gorka Etxarri. L’année suivante, je débarque au premier stage « clown-chaman » organisé par Bérangère Lacaze et Eric Blouet. La plongée chez les Maîtres folles ne fait que commencer…

J’intègre l’équipe des clown-es chamanes lors des rencontres chamaniques de Fonroque. Et depuis 2023, nous développons avec Stéphane Léchit, au sein de la Compagnie Vivement qu’on se barre sur Mars, des projets théâtraux et un duo de clowns-Chamans qui viennent performer des rituels à la demande, « Les Chmouns ».

Aujourd’hui, je poursuis mon chemin en tant qu'interprète tout en continuant mes explorations au pays du vibrant, du sensible, du vivant et découvre la joie d'accompagner des joueurs au cours de stages ou dans leur processus de création, et également en soutien aux côtés de Bérangère dans la sphère néo-chamanique.

366010216_144102378736405_5045448631938371400_n.jpg
CYRILLE FROGER

POURQUOI LE MAÎTRE FOU ?
Pour moi le "clown néo-chamane" est idiot et savant au même moment au même endroit, c’est-à-dire qu’il est con mais lui, il le sait et il joue avec ça.
Le "clown néo-chamane" est un personnage/une figure  essentielle au bon fonctionnement de nos sociétés, ainsi il existe depuis la nuit des temps.
Il ramène la connerie là ou il n’y en a plus; la sagesse et la prudence quand on manque de cadre ou juste quand c’est nécessaire; la simplicité dans les moments intenses et sombre de la vie, du sacré dans le profane, du profane dans le sacré.
En gros de l’ordre dans le Chaos et du bordel dans le Cosmos.
Il détruit tout ce qui est trop installé ou trop parfait, bouscule ceux qui sont trop confortable, soutien le petit, le fragile ou le ridicule.


COMMENT LE MAÎTRE FOU ?
Par le faire, l’agir, l’écoute, l’observation, la base de la base.
En œuvrant au quotidien dans sa famille,  dans son village, dans ton entourage proche, à son travail bien sur… être entièrement soi-même tout un programme !
Il est dans un monde qu’il ne comprends pas vraiment et qui ne le comprends pas non plus tout à fait, il n’est pas handicapé mais presque, pas fou mais quasiment, pas autiste mais tout comme, il essai de s’adapter au mieux dans le respect de ses valeurs et de celle de ses voisins.

Je m’appelle Cyrille Froger, je suis musicien, praticien Feldenkrais et clown-chamane et je pense être d’origine gréco-romaine vu ma tête, mais rien n’est jamais certain.
Je gagne ma vie principalement grâce à mes talents de vibraphoniste, pianiste, chanteur et batteur et quelques stages en accompagnateur.
Je collabore avec des artistes du spectacle vivant comme Johanny Bert, Camille Boitel, Haim Isaacs (Hen show, NazzazzaN, Fucking eternity, la voix est libre) dans des domaines aussi variés que la marionnette, la magie nouvelle, le théâtre, la danse ou encore le oula-hoop.
Intermittent du spectacle, j’agis en tant qu’arrangeur, compositeur et interprète dans des théâtres nationaux et des scènes conventionnés, donc sérieux quoi.
J’exerce mon métier entre le Portugal, le Luxembourg et Saint-Michel-sur-Orge; ça c’est une blague que très peu de gens comprennent.

Autres infos sur moi pas forcément utiles:
J’ai grandi près de l’océan Atlantique
mon signe chinois est le « cheval de métal »
Mon prénom peut se traduire par « se
igneur » (Kyrie) wéwé
Mon nom de famille est Germanique et ça veut dire « lance » et « prudence » à priori

Fabien1.jpg
FABIEN COUTURIER

D’où je viens ?

Je suis né en région parisienne (y suis resté très peu de temps). Puis, l'Afrique m'a vu grandir un peu, avant que je ne trouve une place en région toulousaine où j'ai reçu l'éducation nationale au point d'en devenir prof en bac pro. J’ai en saigné l’électrotechnique pendant 5 ans, avant de décider de me réinventer.

 

Le tournant.
2019. Cette année-là, j’ai découvert les maîtresses fou et maître folle. Un premier stage de "clown chamane", et soudain l’impression d’une nouvelle liberté, la sensation d’être vivant.

D’un coup, mon sens inné de la connerie, que j’avais bridé pour « rentrer dans le moule » imposé par une vie professionnelle normée, s’exprimait pleinement. Être con : telle était ma vocation !

 

(Dé)formation

Voulant approfondir ma connaissance du "clown", je me suis formé/déformé avec Eric Blouet grâce à l'acteur clown et sa formidable boîte à outils. Puis en suivant sa pédagogie en tant que "gland observateur".
Et la maîtresse fou était là, toujours prête à sortir... Mmouahaha (rire profond et fantasmagorique).
J'ai poursuivi cette voie avec Bérangère Lacaze et continué de goûter à cette liberté nouvelle. 
Après pas mal de pratique et d’observation sur les stages d'Éric et/ou de Bérangère (sur lesquels travaille ma grande sœur Cannelle), lors de soirées ou seul dans la nature.

J'ai fait le grand saut et j'ai tout quitté non sans peurs mais avec assurance, con-vainqueur de faire le bon choix.

 

Le grand saut

5, 4, 3, 2, 1, 0... Ciao éducation nationale, et bonjour vrai monde !
Cela n’eût pu être possible sans une proposition que me firent Bérangère et Éric.
Nez en moins (mais nonobstant omniprésent), me voilà aujourd'hui prêt à accompagner et à former dans ce vrai monde du théâtre d'incarnation néo-chamanique.


GRAS TITUBE ÉTHER NEZ LE

Solo Subcellular 2017 Bagnolet 199_edited.jpg
STÉPHANE LÉCHIT

Après un DE de kinésithérapie je travaille 10 ans en milieu hospitalier, notamment en réanimation et y découvre les états de corps modifiés . Formé au Buto, et Diplômé en Education Somatique par le Mouvement (Body-Mind Centering®) je suis interprète pour la Ligne de Désir de 2008 à 2017 et pour la Cie Oui Aujoud'hui en 2019 avant de développer des propositions artistiques au sein de la Cie Vivement qu'on se barre sur Mars. En tant que pédagogue j'ai notamment collaboré avec Eric Blouet, Cédric Paga, Richard Cayre, Carole Tallec. Depuis 2014 j’accompagne également des créations artistiques en tant que regard extérieur.

À partir de 2017 je me forme aux techniques de soins chamaniques avec Gorka Etxarri avant de découvrir en 2022 la pratique des Maitres Folles aka "Clown néo-chamane" avec Bérangère Lacaze. Depuis 2015 je développe avec Dorothée Dall Agnola puis en solo des laboratoires où se mêlent BMC, Clown et Buto . Mon travail est axé sur la mise en jeu du corps dans les processus créatifs. Mes recherches me portent actuellement vers une pédagogie du corps-multidimensionnel.

Mes formations dans les domaines para-médicaux, artistiques et des techniques de l'imagination me mènent aujourd'hui à proposer des accompagnements individualisés par l’intermédiaire d’un cyber-physio-chamanisme joyeux et ludique.

Lien FB : Vivement qu'on se barre sur Mars

SIDOINE LEROY
Sidoine_edited.jpg
 
Je grandi dans une ferme pédagogique. Dans ce lieu, des groupes d'horizons divers (écoles, centre de loisirs, structures spécialisés pour adultes handicapés) viennent découvrir des animaux de ferme, des sports de traction à vent (char-à-voile, cerf-volant), de la fabrication de pain ou encore la découverte de la ruche.

Enfant, mon père a nourri mon imaginaire avec des histoires-sans-livre qu'il inventait. Je découvre le théâtre d'improvisation l'année de mes 17 ans, une révélation. Pendant un an, l'atelier hebdomadaire est ma bouffée d'air frais, ma respiration.

Après l'obtention de mon baccalauréat, je m'envole pour la Corse, où j'étudie la gestion et la protection de l'environnement. Pendant deux années je rencontre la montagne, la mer et les rivières.

De 2011 à 2014, je me forme à la Scuola Teatro Dimitri (école de théâtre de mouvement) en Suisse Italienne. Trois années de danse, d'acrobatie, de théâtre d'improvisation, de masque, de pantomime et autres disciplines théâtrales corporelles. Trois années pour nourrir mon corps, le délier et le renforcer. Trois années d'apprentissage autour de la création scénique. Balloter entre Nature et Culture, en 2015 je retourne au travail de la terre par le biais du wwoofing et un été passé en Alpage auprès des vaches et apprends la fabrication du fromage.

De fin 2015 à 2018 je participe à la création du spectacle Le Temps qu'il Nous Reste avec la Cie Neurone Moteur : spectacle patchwork (danse, acrobatie, musique, théâtre gestuel) parlant de la Maladie de Charcot ; et un autre Et la baleine sauta... inspiré du roman Moby Dick d'Hermann Melville (spectacle de marionnette, masque, théâtre d'objet sur le thème du dérèglement climatique et de la folie productiviste humaine). En parallèle, je me forme au massage thaï et autre pratique ostéopathique.

À partir de 2018, pour répondre à une envie née à l'école de théâtre, je commence une pratique du clown avec diverses comédienne de Besançon et découvre le travail du clown-sensible avec Eric Blouet (c'est lors de ce stage que je rencontre Bérangère Lacaze). Cette même année, le chamanisme croise également ma route lors d'un premier stage de la FSS avec Laurent Huguelit et Angéline Bichon (d'autres suivront jusqu'en 2024).

Avec deux amis, nous créons l'association Les Enfants de la Brume et commençons à proposer des stages de conscience corporelle (où nous mélangeons la danse, le théâtre, le massage et le chamanisme), des ateliers massages, des cours de danse et mes premiers stage clown en tant que (dé)formateur.

C'est lors d'un stage « La Dramaturgie de jeu du clown au service de l'improvisation », dans le désert Marocain, auprès d'Eric Blouet, Sylvie Bernard et Bérangère Lacaze que cette dernière me parle de la pratique du Maître Folle (ou Clown Néo-chamanique). Je plonge une première fois dans ce « Jeu de l'Extrême » avec délectation en août 2019 (d'autres suivront avec Bérangère jusqu'en 2023, année où je participe à un premier stage en tant qu'observateur).

Entre 2018 et 2023, j'ai également découvert le métier d'accompagnateur sous diverses formes : accompagnement artistique en tant qu'« œil extérieur » pour des spectacles de danse, clown et théâtre ; accompagnement social lors d'une marche pédagogique de trois mois en tête à tête avec un mineur de 16 ans (association Seuil) et lors d'un séjour adapté pour adulte porteur de handicap psychique (Association Insieme Vaud).

En 2024, suite à l'invitation de Bérangère, je rejoins l'équipe d'intervenant.es des Maître.sses Fous/Folles de l'association Kaïowa Heyoka

bottom of page